Comment communiquer avec son enfant intérieur ?

Rien de plus simple !!! Lui parler ! * Imaginez cet enfant au cœur de vous même, de telle sorte que vous puissiez l’enlacer, le cajoler, le bercer. Cet enfant, cette partie de vous a besoin de votre protection aimante, soyez donc à la fois le père ET la mère pour lui apporter ce dont il a besoin. * Préparez vous à l’accueillir dans les meilleurs conditions, soyez complètement présent pour lui. Accordez-vous une petite méditation ou relaxation pour être apaisé(e) si besoin est. * Puis, quand vous vous sentez prêt(e), les yeux fermés, visualisez, imaginez votre enfant intérieur et parlez lui doucement : « Bonjour mon/ma petit(e) chéri(e), je suis toi plus grand(e), je sais que tu souffres beaucoup, sache que je suis là pour toi MAINTENANT, pour t’écouter. Tu fais partie de Moi et je serai là dès que tu en auras besoin. Mon/ma cher(e) petit(e), parle moi, je t’écoute de tout mon coeur. » * Pas de discours bien défini, laissez votre cœur vous guider, vous seul(e) savez ce qui est le plus JUSTE pour vous. Avec ce que vous connaissez de vous et de votre histoire, laissez les mots venir spontanément afin qu’ils sonnent et résonnent, cet enfant porte vos blessures… * Puis laissez venir, écoutez en silence. L’enfant intérieur à qui la parole a été si souvent bridée peut se montrer bien silencieux, en colère, sur ses gardes ou bien bavard. Accueillez-le avec Amour dans ses silences comme dans son expression corporelle ou verbale... Si vous avez envie de pleurer, libérez vos larmes, faire Un avec votre enfant intérieur dans ce moment, c’est reconnaître pleinement vos souffrances. Accueillez les émotions. * Si cela vous semble juste, encouragez le/la à se libérer davantage, rassurez le/la : « Vas y mon/ma petit(e), je suis là pour toi. » Bercer vous, bercer le. * Si cela met du temps à s'exprimer alors soyez rassurant, compréhensif, doux : « N’aie pas peur de me parler, je suis là rien que pour toi, je suis là pour t’aider, je t’aime de tout mon cœur. ». Soyez câlin. * Accueillez puis rassurez cet enfant qui a grand besoin de vous. Dites lui qu’il ne sera plus jamais seul maintenant. « Regarde le/la bel(le) et fort(e) homme/femme que je suis devenu(e), je vais nous aider… ». Laissez venir les mots ! Puis, racontez lui qui vous êtes aujourd'hui, si vous êtes en couple, avec des enfants, votre travail, vos rêves, etc. Tout ce que vous partagez rassure cet enfant car vous lui prouvez que vous êtes vivant(e) malgré les blessures ! * L’enfant intérieur apporte peu à peu les clefs libératrices de vos souffrances. Prenez soin de lui et prenez soin de vous. Parlez lui souvent, cela peu prendre un peu de temps avant que les « solutions » apparaissent. * Prenez également conscience que cet enfant fait partie intégrante de vous. Il n’est pas là uniquement quand vous le sollicitez… Soyez ce parent aimant et invitez le à être dans votre vie, demandez-lui de vous accompagner dans vos activités surtout celle qui vous plaisent : prenez un bain avec lui « Viens, mon/ma petite chérie, on va prendre un bain », « Viens, on va faire des câlins au chat ». Soyez imaginatif(ve) ! Vous pourrez être également surpris(e) de le voir prendre les rennes et vous découvrir à jouer comme un enfant dans votre bain, par exemple. Ne vous censurez pas, laissez venir et faites vous plaisir ! * Et puis, sollicitez-le pour des moments agréables : » Bonjour ma/mon chéri(e) dis moi ce dont tu as envie, je crois que tu aimes les glaces non ? A moins que tu aimerais autre chose ? ». Laissez le vous faire partager ses désirs d’enfant et si c’est un tour de manège qu’il souhaite, laissez vous porter ! * Invitez votre enfant, accueillez le dans votre vie et peu à peu une vraie relation de confiance et d’Amour ! s’installera : vous deviendrez ce parent qui le protège et il vous réapprendra à vous émerveiller. * Aller à la rencontre de son enfant intérieur, c’est aller à la rencontre de soi. C’est s’offrir peu à peu des guérisons mais aussi libérer vos parents et ascendants car bien souvent il y a des souffrances qui se répètent de génération en génération. Prendre soin de son enfant intérieur, c’est aussi parler à l’enfant intérieur des membres de votre famille et, en vous libérant vous même, vous permettez à vos proches de gagner… en légèreté ! * Céline Maitrī (23/02/15)

desvaguesalame.com


Il est également possible de converser avec son enfant intérieur par écrit. Commencer par Soi adulte, lui écrire et au moment qui sera ressenti juste lui demander de « répondre », à moins que spontanément, cet enfant intérieur décide de s’exprimer. Ne pas chercher à répondre , cela vient spontanément ou pas, ne pas avoir peur de la feuille blanche. Si cela ne marche pas de suite, cela fonctionnera une autre fois




Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.


Catégories
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square