Secrets, non-dits, silences Acte 3 : blessure contre blessure

April 5, 2017

L’Être qui porte ses secrets, non-dits, silences, est en souffrance et cette forme d’expressivité est sa DÉFENSE qui l’équilibre, une béquille qui le tient debout. Lui ôter, ce serait le faire tomber, cela ne serait donc pas juste ! Il se protège et peut se refermer alors avec force s’il y a divergence qui le pousse dans ses retranchements ou encore si quelqu’un tente de le mettre à nu car pour lui, à ce moment là, l’autre semble agressif, déplacé, mensonger et/ou manquant de respect ! Il recloisonne toute intrusion !
*
« La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres », cela signifie donc que notre façon de concevoir le bonheur ne doit pas entraver celui des autres. Si la personne trouve donc sa justesse dans ses secrets, non-dits, silences et qu'elle n'est pas prête à s’ouvrir, ne veut pas, ne peux pas, il est important de l’entendre et de la respecter. Elle changera ou pas en fonction de sa propre évolution et de ses guérisons. Il n’y a rien à forcer ! On ne retire pas une béquille à quelqu’un qui n’a rien demandé et/ou qui s’est construit sa vie dessus et qui n’envisage pas de l’enlever ! Là encore, pas de jugement, c’est à RESPECTER.
*
L’Être qui ne supporte pas les secrets, non-dits, silences et réagit en conséquence est dans une quête souvent inconsciente de venir réparer la souffrance qu’il porte. Ayant subit cela, sans le comprendre, il se cabre et se révolte face à ces personnes diamétralement opposées qui ravivent sa douleur.
*
Cette façon de réagir démontre une souffrance réelle et une attitude souvent maladroite voire inadaptée. L’Être cherche l’interaction. Les secrets, non-dits, silences sont alors interprétés comme un manque de respect et de confiance mais aussi comme une fermeture et une exclusion. Cela ne fait qu’un vif écho à ce qu’il a déjà vécu… Il ne se sent pas accueilli pour ce qu’il est, se sentant jugé et rejeté. Ceci aussi est à entendre et à RESPECTER.
*
Blessure contre blessure, il arrive souvent que deux personnalités souffrant de cela se retrouve face à face : l’un pratiquant les secrets, non-dits, silences et l’autre ne les supportant pas. Si chacun est en réaction, impossible de se rencontrer sur une douce fréquence, il va y avoir friction ! Chacun reste sur sa position qui lui est juste ! Pourtant, ces blessure contre blessure, sont d’autant plus douloureuses que les personnes s’Aiment… Elles réagissent d’ailleurs souvent à la hauteur du sentiment qu’elles se portent !
*
Il n’existe pas de point de non retour en AMOUR. Nous sommes responsables de la vie que nous souhaitons mener et être dans la RÉACTION ou la CRÉATION. N’attendons pas que cela soit l’autre qui fasse le premier pas ou qu’il change et s’adapte, ne rejetons pas non plus cet autre qui n’est pas Soi, soyons celui ou celle à l’initiative de notre changement intérieur et laissons cela rayonner et fleurir au-delà de nous même. Il ne reste alors qu’une question à se poser : est ce que ma blessure à raison sur l’Amour ? Si nous privilégions l’Amour, à partir de là, Tout est possible ! <3
*
Céline (09/15)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

« Tant que nous n’apprenons pas à travailler ensemble, nous ne pourrons pas devenir des collaborateurs de Dieu. Nous devons trouver le moyen d’œuvrer avec des personnes qui nous causent le plus de difficultés de collaboration. Nous aspirons à la liberté spirituelle, mais souvenons-nous qu’elle suppose de la résistance » Harold Klemp « Etre le Hu » P259

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019