Secrets, non-dits, silences Acte 5 : Le non-dit

April 5, 2017

Nous ne disons pas ce dont nous avons honte, peur ou étouffé dans le non exprimable.
*
Les non-dits sont une manière d’omettre ce que l’Être porte, il met ainsi de côté ce qui l’égratigne et semble trop lourd à porter…
*
Les non-dits ont souvent leur origine dans la famille et deviennent une façon de communiquer, certains sujets sont ainsi jamais abordés. Les non-dits sont une manière de nier l’existence de quelque chose.
*
Au fil du temps, c’est une façon de communiquer qui s’inscrit dans l’Être et qui se transmet à la descendance de manière complètement inconsciente. Cela se reproduit ainsi machinalement.
*
Les non-dits sont des "secrets" inavoués et refoulés. Ils ont pour conséquence d'apporter une difficulté dans la communication avec autrui. Ce mécanisme de langage devient récurrent dans la manière d’échanger : ce qui est perçu comme honteux, difficile, inavouable se traduit par du non-dit. C’est une prison subtile car inconsciente. Il est donc nécessaire de s’écouter, de voir comment il y a réaction dans sa manière de communiquer, de lire en Soi mais aussi d’aller à la rencontre de ce qui est refoulé pour comprendre ce mécanisme que porte et dirige l’Être…
*
Les non-dits sont une chaîne pour l’Être qui les pratique car il souffre sans forcément identifier ce qui le blesse. En réalité, ce qu’il ne peut exprimer aux autres, c’est ce qu’il ne peut se dire à Soi même, ce qu’il ne peut accepter. Et l’autre vient le mettre en porte-à-faux face à ces propres difficultés, ce qui le « conforte » dans sa pratique des non-dits… C’est une spirale.
*
Face au non-dit, il peut y avoir évidemment la reproduction et la répétition ! Mais aussi la réaction inverse où, cette fois-ci, l’Être est dans la contestation. Les non-dits sont perçus comme un acte violent de non communication. Ils sont interprétés comme de la cruauté, une manière de dominer et d’écarter. Alors, l’Être se rebiffe allant jusqu’au heurt. Il cherche à comprendre en poussant l’autre à parler, en le bousculant, en parlant beaucoup, il cherche à faire réagir l’autre. Et la réaction ne répond guère à son attente, cette façon de faire est perçue comme une violente manipulation qui ne fait que refermer son interlocuteur davantage. Un fossé se crée entre les personnes.
*
Les premiers usent des non-dits comme un mécanisme de protection, ils sont dans l’évitement et la fuite. Les autres y voient un mécanisme de manipulation, ils sont agressifs et dans la confrontation.
*
Dans un cas comme dans l’autre, il est possible de s’en libérer <3

 

Céline (09/15)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019