Respect

June 1, 2017

Le respect commence par soi-même. Jusqu’où l’Être est-il capable d’aller pour plaire aux autres, se conformer à des pressions sociétales, suivre des fantasmes ou se contraindre à ses exigences égotiques ? L’Être qui ne s’écoute pas, se renie. L’Être qui reste dans l’attente, s’enferme. Se respecter, c’est revenir à Soi pour écouter et suivre sa justesse intérieure.

*

Se respecter, c’est mettre en lumière SES désirs. L’Être se priorise alors. Il s’ouvre à sa force, sa joie d’être et gagne en confiance en lui. Il crée son bonheur et répond seul à ses aspirations, besoins, manques. C’est s'autonomiser et se responsabiliser. L’Être sort de l’attente pour (a)voir l’opportunité de se révéler, se mettre en action, changer, s’améliorer.

*

Se respecter, c’est faire des choix qui peuvent être en désaccord avec autrui, une majorité ou un système. L’Être privilégie alors sa liberté en n’entravant pas celle des autres. Il s’affirme sans (s’)imposer, c’est-à-dire, qui se manifeste sans chercher l’approbation extérieure ni convaincre.

*

L’Être tranche aussi avec ce qui ne lui convient pas, il se met donc en action pour se rééquilibrer. En disant « non », sortant de ses contraintes, de ce qu’on attend de lui, il arrête de se faire souffrir en faisant ou étant ce qui ne lui correspond pas. Se respecter, c’est sortir de la peur du jugement et du rejet, c'est cesser de répondre aux projections transposées par l’extérieur.

*

Se respecter, c’est poser des limites (qui se trouvent entre ses aspirations et ses refus). C’est préserver son bien-être et avoir de la considération pour soi-même. Poser des limites n’est donc pas se limiter mais s’axer.

*

Se respecter, ce n’est pas chercher le respect extérieur mais l’inspirer. L’Être va donc sortir des attentes, il se comble seul. Sans fêlure où l’autre peut s’engouffrer, sans avoir cette impression que les autres abusent, l’extérieur n’a alors plus d’impact sur lui. Chaque perception de manque de respect montre alors un déséquilibre au niveau de l’Être qui ne s’est pas respecté lui-même. L’Être se responsabilise.

*

Se respecter, c’est pouvoir respecter l’autre. L’Être peut donner à autrui que ce qu’il est capable de se donner à lui-même…  Il comprend alors que le respect n’est qu’une question de perception personnelle. Cela se détermine en fonction de chacun (personnalité, culture, sexe, éducation, expériences, etc). L’Être se concentre alors sur la manifestation de sa perception du respect en acceptant que d’autres ont des regards différents de lui. Il sort alors de la conformité et de l’uniformité. Il est bienveillant quant à l’expression de la singularité d’autrui. Respecter l’autre, c’est le laisser s’exprimer dans la liberté qui est la sienne. C'est s'ouvrir sans se renier.

Là où deux êtres se trouvent, c'est dans le respect de la singularité de chacun, deux univers libres qui s'enlacent....

 

Céline (01/06/17)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019