Comment se manifeste l'ego ? 12. Idées noires…

June 11, 2017

Je pense à quelque chose de constructif et/ou qui m’impulse : un projet, un souhait, un désir, une évolution ou un changement professionnel, une discussion qui m’a interpellé(e), une remise en question, épanouir ma relation de couple, devenir celui/celle que je souhaite être, etc, et, d’un coup,  des idées noires me traversent la tête et mes pensées deviennent négatives et m’éteignent.

*

Je me sens nul-le, incapable, sous le coup du sort, triste, défaitiste. Je m’infériorise, me dévalue, me diminue, me blâme et me flagelle. Je suis sous le joug de mon jugement et je peux même critiquer l’extérieur en accusant et me victimisant. Et me voilà à mille lieux de ma joie de vivre. Je suis tellement happé-e par mes idées noires, occupé-e à me dévaloriser qu’au lieu d’aller de l’avant, je reste là où je suis, sans aller vers la voie qui m’appelle, sans faire confiance à mon intuition, sans changer. Je remets en cause ce qui m’anime, mon intériorité ou je ne les perçois même plus. Je me sape tout-e seul-e. Mes idées noires me tétanisent sur place et me morfondent.

*


Alors mes idées noires m'envahissent et peuvent devenir mon quotidien. Je peux vivre dans le passé, dans des scénarios pessimistes et/ou dans une image dégradée de moi-même et je les entretiens. Je n'ai alors plus le goût de vivre car tout me parait négatif. Tout me parait alors difficile, insurmontable. Mes idées noires me gangrènent.

*

Bah oui, et pendant que je sombre dans la morosité, mes idées noires appellent et attirent ce qui leurs fait écho…

*

Je suis responsable de mes pensées !!! Stop !!! Appeler à changer, être sans cesse en mouvance peut faire peur, ok ! Mais la peur est un obstacle que si on y succombe… J’ai un projet, le désir d’être, etc, cela peut faire peur mais je me donne les moyens de sortir de ma zone de confort et d’aller vers l’inconnu. Je refuse d’avoir des idées noires, je m’offre des pensées encourageantes, valorisantes, motivantes, gratifiantes car je mérite ce qui m’impulse, je suis PRÊT-E) pour changer (bah oui sinon j’en aurai pas eu l’idée !!).

*

Je décide de me rappeler que la vie est belle et porteuse. Je prends le temps de contempler ces instants dans ma journée et ma vie qui sont source de joie, de plaisir, qui me font du bien. Je cultive ce qui me rend heureux-se. Je me complimente ou j'apprends à le faire. Je me remercie, me soutien, me félicite. Je transforme mes pensées défaitistes en des pensées qui m'inspirent et me vivifient.

*

Je ne suis pas mes pensées et encore moins celles qui me mettent plus bas que terre. Je ne me laisse pas non plus perturber par les idées noires extérieures qui viennent me déprécier. Je ne me laisse pas happer par ces avis et opinions. Ces jugements ne me regardent pas.

*

Les idées noires ? Non, je ne les nourris plus ! Je cultive mes pensées, je vais dans le sens de ce qui m’anime pour attirer ce que je souhaite en profondeur, pour devenir celle/celui que je suis.  Je me reprendrai mille fois, cent mille fois, des millions de fois si nécessaire mais je ne m’enchaînerai pas davantage et je me décide de m’éveiller et vivre.

 

Céline Maitrī (07/12/16)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces différentes catégories :

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Méta...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square