Quand l’ego anesthésie et détourne les expérimentations et comment La Lumière éclaire le chemin de délivrance…

June 11, 2017

L’Âme s’incarne pour expérimenter. Elle va donc se découvrir à travers moult expériences en interaction avec ses pairs. Il n’y a pas de bien, de mal, elle est. Elle se crée des « blessures » et se découvre dans le processus de la création des « blessures » jusqu’à leur libération, elle s'éprouve. C’est simple. Chacune des personnes avec qui l’Être est en interaction fait partie de son processus de création comme lui-même rentre dans le processus des autres. Chacun permet à l’autre de se réaliser.

*

L’ego va anesthésier le processus, c’est-à-dire qu’il va court-circuiter le message que l’Âme porte et qui amène une expérimentation à son but ultime (ce qu’est venue expérimenter l’Âme). Cet anesthésiant consiste donc à « enlever » une partie de l’information : ce qu’elle cherche à expérimenter. Cette information est vitale car c’est une boussole pour l’Âme. Sans cette boussole, l’Être erre et l’Âme ne peut achever un processus dont elle n’a même plus la connaissance. Elle se retrouve alors prisonnière de son expérimentation. L’ego s’en joue alors pour nourrir l’ombre et cela à différent niveaux. Tout d’abord, l’Âme n’est plus au commande le l’expérimentation, l’ego va alors mettre dans l’Être des émotions, du réactionnel supplémentaires qui vont le tirer vers le « bas » et ainsi le détourner de son but (et le perdre davantage). Il se peut même qu’en détournant une expérimentation, l’ego en suscite de nouvelles par la « négativité » qu’il nourrit et dont il se nourrit, il crée alors de « sombres » expérimentations que l’Être n’était pas censé faire. Et se rajoute alors une ardoise puisqu’il n’a même pas les clefs pour s’en défaire. Par ailleurs, l’ego va se servir également de l’interaction des Âmes (l’Amour qui les lie chacune entre elles) à ses propres fins, comme chacun des protagonistes est sous le joug de l’ego, il va se servir des autres pour créer/rajouter de l’envie, de la comparaison, du jugement, de la haine, passion, jalousie, colère, rejet, etc,  ce qui va nourrir l’ombre et mettre de la séparation entre les Êtres (et éviter qu’ils s’entraident). L’interaction initiale d’expansion des Âmes dans la Lumière sert alors à l’expansion de l’ombre… Autre « conséquence », comme l’Âme ne peut achever son processus d’expérimentation, elle se retrouve affubler d’un « poids » qui va obliger l’Être à se réincarner pour pouvoir s’en libérer, c’est-à-dire achever le processus de l’expérimentation ; elle se retrouve également dans l’obligation de se défaire des potentiels rajouts que l’ego a pu aussi poser…  Et si l’ego repositionne son anesthésiant, voici l’Être dans une roue dans laquelle il ne peut s’en sortir…

*

Afin de guider l’Âme dans son processus, en sachant qu’il est inévitablement anesthésié, la Lumière utilise alors l’interaction des Âmes, leur appétence naturelle au don, pour réveiller la mémoire. La Lumière use du jeu de miroirs. Elle va utiliser le réactionnel à d’autres fins. Sachant que le réactionnel nourrit l’ego, il se retrouve rassasié et moins « attentif ». La pirouette de La Lumière est de shunter la manipulation de l’ombre, qui sépare, pour des vertus lumineuses. Le jeu de miroir va déséquilibrer volontairement l’Être pour lui montrer justement que ce qui l’agace chez l’autre est le blocage qui sévit chez lui. La Lumière va donc placer sur le chemin de chacun les Êtres qui vont titiller son réactionnel, certains même dans ses plus grandes profondeurs, pour être un phare dans la nuit. Et la Lumière le fait autant de fois que c'est nécessaire ! L’autre devient alors l’indicateur de son déséquilibre intérieur. Lorsque l’Être comprend cela, il peut alors utiliser le jeu de miroir comme une loupe introspective qui va venir réveiller l’information « perdue ». Le processus peut alors reprendre et s’achever. L’expérimentation est alors complète.

*

L’Âme peut ainsi reprendre les manettes de ses expérimentations sans être le jouet de l’ombre. L’Être qui est donc dans l’accueil de toutes ces Âmes qui viennent le « tourmenter » se retrouve alors devant un trésor d’une éblouissante richesse. Tous ces autres ne sont pas là pour le brider, pour l’enquiquiner ou même le freiner, ils sont des propositions de délivrance… L’Être éclairé a donc à rabaisser son caquet sur sa perception de l’Amour. S’il est réconfortant et agréable de trouver des personnes qui nous ressemblent et sont un voile de douceur comme d’élévation, il est d’une grandeur d’Âme d’accueillir ceux qui nous chahutent le plus avec une immense gratitude car ce sont eux qui nous permettent de nous délivrer. Nos ennemis égotiques sont des révélateurs de Lumière…

 

Céline Maitrī (18/11/16)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019