De la blessure de rejet à l'enfermement corporel

June 18, 2017

L’Être qui se forge dans ses blessures peut aller jusqu’à rejeter de s’abandonner au flux de la vie par peur d’être de nouveau blessé... L'Être peut alors s'enfermer dans son corps, s'y cacher, se terrer dans ses entrailles faisant ainsi démultiplier ses émotions refoulées, sa chair (problèmes de peau), ses muscles qui peuvent manquer de souplesse tout comme l'Être lui-même, se réfugiant jusque dans ses tendons pour s'empêcher de « bouger », c'est à dire de donner ou même ses os, en allant jusqu'à se les briser...

*

L'Être rejette, se dissimule dans son corps, s'emmuraille dedans, de peur d'être blessé. Son corps devient alors une barrière entre lui, les autres et la vie. Sa peur le manipule, l'Être fixe une distance entre lui et l’extérieur. C'est sa distance de sécurité, sa zone de confort. Si elle est franchie, l'Être déconnecté de son corps, se crispe, se raidit ou devient flasque, amorphe. Il s'oublie dans le contrôle, dans sa tête, dans son ego.

*

L'ego rejette alors Soi, son incarnation mais aussi les autres, la vie… Il circonscrit ce qu’il perçoit, ainsi, tout est bien cloisonné, l’Être délimite Soi et l’extérieur. Son corps devient presque rassurant, les murailles devenant tellement hautes qu’il ne peut être touché…

*

Au fil de ses blessures et de ses peurs, le corps a été relégué au second plan, voire perçu comme une prison qui limite l’expression de l’Âme. Or, le corps est l’outil qui permet non seulement l’expérimentation donc l’expansion énergétique mais il est aussi celui qui permet le passage, le lieu de transit (le transit corporel étant le siège des émotions et de l’énergie de vie !)) entre la forme (matière) et le sans forme (énergie).

*

La plus haute perception humaine se dévoile dans le ressenti. Or, le ressenti se révèle avant tout par le ressenti corporel qui permet d’aiguiser les sens mais aussi d'élever le ressenti au niveau du Cœur, qui sert alors à la passation des messages divins.

*

Aller en Soi, descendre de sa tête, de ses sens instrumentalisés par son ego (lorsque l’ego dirige les sens, il divise, juge) pour fondre dans son corps. Embrasser complètement son incarnation, voyager dans chaque cellule de son corps, le ressentir dans toutes ses flagrances. L’épouser.

*

Oublier le « moi », n’être que ressenti. Éteindre tous ses sens, n’être que ressenti. Délaisser ses pensées, n’être que ressenti. Laisser émerger sa véritable nature par le ressenti. Emplir son corps , le visiter, se laisser couler dedans, s’y sentir bien, partout. Alors les murailles s’effondrent et un nouveau regard émerge, un regard intime, lié au ressenti, un élan d’Amour pour la vie, un désir ardent de donner, de se donner... <3

 

Céline (13/09/16)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019