La bouche

June 27, 2017

Liée au 5ème chakra, elle est la pierre angulaire qui relie le corps, l’âme et l’esprit, l’humain et la divinité, la matière et le sans forme. De part la bouche émerge le Verbe…

*

Elle est un écho au  2ème chakra, le chakra sacré, de la sexualité. Présentée par les lèvres qui la dessinent, elle est la caverne humide, celle qui accueille, reçoit et conçoit, tel le vagin, et sa continuité, l’utérus. La langue, dans son rappel phallique, est celle qui donne et qui impulse. Dans la bouche se trouve donc l’équilibre des parties féminine et masculine. Elle est force créatrice et la salive osmose le tout. Le baiser est la consécration comme si la bouche de l’autre venait réveiller les attributs de sa propre bouche.

*

Le mythe du baiser de judas qui vient trahir Jésus a dénaturé la beauté du baiser, le baiser s’est alors changé et chargé en signes de traîtrise et de perfidie. Le baiser est devenu lubrique et goulu ou chaste et prude. Or, dans le baiser, se forme les prémisses de la suave sexualité, celle du Cœur, de l’Âme, du divin. Le corps sublime l’Amour, la bouche est une des portes d’entrées…

*

Elle est nourricière de part son rôle qui assimile la nourriture indispensable au corps mais aussi parce qu’elle absorbe l’oxygène. Elle est le signe de la vie ici bas, elle annonce le premier souffle comme le premier cri de vie et la dernière expiration dans un râlement, au moment du grand départ.

*

Dans les déséquilibres alimentaires, l’Être rejette son existence. Ses blessures sont alors tellement vives que l’ingestion ou non d’aliments, les choix de ses derniers, les régurgitations deviennent une arme possible contre l’Être. La bouche est également la symbolique de la succion, du rapport à la mère,  au corps par ce qu’elle représente dans la tétée du nourrisson… Le bébé met à la bouche pour découvrir le monde. La respiration, ample, saccadée ou retenue indique le rejet ou l’épanouissement de l’Être dans la Vie, la Respiration Consciente arrime en douceur  à l’incarnation.

*

La bouche révèle l’expression de l’Être, de l’humain et du divin. Elle révèle également l’ego, les blessures (secrets muselés, non-dits qui asphyxient, les silences qui bâillonnent, motus et bouche cousue...) mais également les manques et déséquilibres dans le fait de s’empêcher de parler ou être dans un débit incessant. Elle permet le cri (de la souffrance ou de la Joie), le cri de Vie, ou elle susurre, chuchote des mots d’Amour. Elle manifeste la parole vivante ou vocifère et colporte les mensonges éhontés et manipulatoires de l’ignorance. Elle chante l’hymne à l’Amour, la musique vibrante (le chant) qu’elle déploie en un éloge, une transe, une offrande. La bouche est l’organe de la communication, elle vomit les mots/maux ou fait vibrer le Verbe et exhale dans la charité du Cœur...

*

La bouche dessine le sourire. Ainsi, le sourire intérieur se dévoile par le sourire humain. Le sourire langage universelle relie les Êtres entre eux, il désarme et exprime la félicité.

*

La bouche, tel un écrin découvre la salive qui est celle qui lie. La salive enveloppe ce que la bouche reçoit. Elle aide à l’ingestion. En déséquilibre, elle révèle un manque de courage (manque de salive), de stress et d'angoisse (bouche pâteuse, salivation plus importante). Elle révèle le besoin primaire de s’hydrater. Elle éveille le sens du goût.

*

La bouche révèle les dents. Solides, elles permettent et facilitent l’ingestion des aliments. Les dents mordillent, mordent (avoir une dent contre), mâche (ne pas mâcher ses mots), broient (broyer du noir). La dent est une force de vie (la rage de dents). La bouche est le temple de l’Âme où les dents en sont les piliers. Elles auréolent le palais, la voûte céleste et osseuse. Les dents relient le haut et le bas.

*

Les mâchoires, dans la prolongation de la dentition, sont l’articulation qui permet d’unir, rassembler le haut et le bas. L’articulation permet la prononciation. Une mâchoire crispée, désarticulée signe le déséquilibre de l’Être dans l’expression de son divin dans son incarnation. La mâchoire qui se ferme peut rejeter la parole, elle peut refouler la colère, le ressentiment. La mâchoire qui s’ouvre donne et manifeste le Verbe.

*

La langue permet le langage. Telle une vague, c’est le plancher mouvant du temple buccal. Couper la langue et l’Être est condamné à se taire. La langue organe  de phonation dévoile autant la beauté de l’Âme que  les boniments de l’ego… Dans la verbalisation, elle est aussi celle qui révèle les blessures de l’Être (langue de bois, mauvaise langue, ne pas tenir sa langue, avoir la langue bien pendue, avoir avalé sa langue, langue de vipère, avoir quelque chose sur le bout de langue, ne pas avoir sa langue dans sa poche, langue morte), la culpabilité de dire, ne pas dire, de mal dire, de transmettre ou non (et quoi !). Elle aide également à la mastication et la déglutition (avaler de travers…). La langue permet d’exalter le sens du goût.

*

La bouche dévoile la voix… voie… Celui ou celle qui Voit et entend sa Voix perçoit la Voie de l’Âme.

 

Céline (23/06/2016)

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces dix catégories :

- Amour

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Métamorpho...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents

November 11, 2019