Projets, désirs et joies

June 29, 2017

Au Cœur de Soi fourmille des impulsions, des projets, des désirs de se réaliser, de se concrétiser, de s’enthousiasmer. Ces projets, désirs peuvent être professionnels, personnels, « grands », « petits ». Ils sont des élans. Ce sont autant des dons pour Soi que pour les autres. La Lumière rayonne…

*

Avoir des projets c’est tendre son Être à l’évolution. C’est se fleurir, mûrir et concevoir ses pensées, inventer et enfanter des actions,  pour qu’elles donnent les fruits juteux qui ravissent l’Âme. Le temps de leur réalisation, l’Être s’auréole d’exaltation et de Joie. Il sort de lui-même, ses habitudes, sa zone de confort, il crée.

*

Les projets délaissent le passé puisqu’ils acheminent vers l’avenir. L’Être qui s’ouvre à ses désirs et projets sort des ruminations, de la nostalgie, du désespoir. Il sort aussi des projections fantasmées sur le futur puisque les projets lui demandent l’action dans le présent. Son regard est porté sur la Vie, la légèreté, la volonté. L’allégresse le remplit.

*

Avoir des désirs, des projets, c’est se prioriser, c’est choisir ce qui est bon pour Soi. L’Être s’en remet à sa capacité à décider seul, il fortifie son pouvoir créateur.

*

Trop nombreux ont peur ou ne savent pas ce qu’ils désirent, du petit plaisir à s’octroyer dans son quotidien aux plus grands projets qui élancent l’Être vers parfois une nouvelle destinée. L’Être a souvent être castré dans ses impulsions. Dès son enfance, ses parents lui ont imposés des choix, ont décidés ce qui était mieux pour lui et/ou l’ont brisé dans sa capacité à rêver et s’émerveiller. L’Être est alors dans une sorte de survie puisque les désirs et les joies sont censurés, non permis… Il ne sait pas se donner, ne se l’autorise pas, offre plutôt aux autres. Il est dans la notion de sacrifice (se sentant égoïste s’il se donne à lui…). Il s’oublie, s’ignore.

*

La propension de l’Être à s’écouter, à se remplir et à satisfaire ses désirs le place en être libre (et se déleste des attentes projetées sur autrui). L’Être a donc à déconstruire ses mécanismes en allant visiter son enfant intérieur pour le rassurer et venir débloquer les croyances inculquées. L’Être devient alors le parent qui pousse son enfant intérieur à croire en lui, à rêver, choisir, expérimenter, se trouver. Il a aussi à lui permettre de venir émerveiller l’adulte qu’il est dans son présent : s’imprégner de la spontanéité et fraîcheur enfantine dans l’impulsion du faire et de l’être. Dans le « ici et maintenant », l’Être a aussi à se permettre d’avoir des rêves, sans mesure, d’être dans le désir de créer, se faire du bien, se donner. Il a à s’enthousiasmer.

*

Avoir des désirs, des projets et les mettre en action, c’est saisir que leurs réalisations passent par autant de moments agréables que d’autres qui le sont moins, qui paraissent plus contraignants. En comprenant cela, l’Être a donc à s’ancrer dans son désir profond pour qu’à l’instant où les moments qui l’enquiquinent arrivent, il ne se laisse pas happer par son ego qui ne voit que la contrainte, le dévalorise, lui fait peur, le  submerge de pensées fatalistes et pourrait l’amener à délaisser ses désirs voire abandonner ses projets. En gardant bien à l’esprit ses désirs et ses projets profonds qui l’enthousiasment, il se met alors en équilibre dans ce qui lui parait plaisant/déplaisant, il s’ancre dans ce qui lui est juste et accepte que les moments moins agréables ne sont ni un obstacle, ni un empêchement… Il se place dans la Joie et la fait redescendre dans ses actes.

*

Il ne peut pas y avoir de paix intérieure, de béatitude sans se donner cette Joie qui irradie L’Âme. Si l’Âme est Amour par nature, dans une plénitude « passive », elle a aussi une propension à la réjouissance, elle est enjouée dans les liesses de l’action…

*

Les désirs sont de merveilleux tremplins pour se surpasser. N’est-ce pas dans l’action de ce qui l’enthousiasme que l’Être est capable de dépasser ses croyances limitantes, ses peurs, ses remords, les jugements ? Avoir des désirs et les réaliser, c’est s’offrir la félicité. Chaque être a donc à se poser en lui-même et à se demander qu’est-ce qu’il pourrait faire pour se donner des moments de Joie (et ceci tous les jours !). Quels sont alors ses désirs ? Qu’est ce qui est bon pour lui ? Juste pour lui ? Et puis, il a à s’ouvrir sur des projets, s’octroyer la possibilité d’avoir des grands projets et de se lancer dans leurs réalisations. Les projets, les désirs emplissent de Joie, leurs réalisations rendent vivant, stimulent et colorent la Vie…

 

Céline (28/06/17)

https://www.desvaguesalame.com/

 

Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Liste de l'ensemble des articles

April 5, 2017

(Re)Découvrez plus de 200 articles dans ces différentes catégories :

- Blessures

- De Cœur à Corps

- Ego

- En deçà et au delà

- Enfant intérieur

- Méta...

1/1
Please reload

Catégories
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square