Le jugement

Tout jugement porté sur autrui est d’abord une perception erronée de soi-même… * Tout jugement porté envers Soi est d’abord une non acceptation de soi-même… * Le jugement, c’est le renvoi à ses propres angoisses et blessures : son incapacité à être, sa difficulté à s’accepter, son aveuglement face à ses souffrances, son impuissance à s’assumer et surtout son insuffisance à s’Aimer... * Quand le jugement se laisse poindre, respirez en conscience et écouter. Qu’est ce qui se passe en moi ?? Pourquoi ai-je envie de rabaisser, d’insulter ou de glorifier cet autre ? Pourquoi j’exprime ce besoin de me dévaloriser, de me mépriser ou de m’enorgueillir ? L’impulsion du jugement est un indicateur d’une douleur qui demande à être entendue et embrassée ; c’est une invitation à se guérir et à s’Aimer … * Écouter ses blessures, écouter ce qu’elles ont à dire puis les laisser s’envoler ! La libération n’est pas la disparition des souffrances vécues, c’est leur acceptation qui peut ouvrir à leurs compréhensions et sublimations... Cela veut dire que cela a été, cela a « façonné » mais que cela ne définit pas l’Être. Il y a alors une reconnaissance de la souffrance vécue mais aussi une gratitude. Et, quand peu à peu, l’acceptation devient évidence au point qu’il n’y a plus de pensée qui la construit alors la souffrance n’est plus. Et quand ces souffrances s’évanouissent, la perception de soi-même change, évolue. L'Être est alors dans une compréhension de ses blessures et en extrait la quintessence, il se sublime. L'Être, ouvert à la joie de s'aimer, est un puissant alchimiste qui transforme le chaos en grandeur... <3 * Céline (17/06/15)

https://www.desvaguesalame.com/


Vous pouvez partager ce texte en respectant de le conserver dans son intégralité, de citer la source et le site : https://www.desvaguesalame.com/. Merci également de le laisser avec son visuel qui l'accompagne.